Atelier d’Arlette n°12

Saouler – plaire – flatter – contenter (ou se)  réfléchir

envie – dilemme – foyer – pilule – chose

 

Dans le futur les vignes seront détruites par l’excès de chaleur alors l’alcool sera remplacé par des pilules concentrées.

Au foyer des ainés du village ça ne plait pas à tout le monde, l’envie de faire sauter les bouchons ne sera plus satisfaite.

Ils ont beau flatter le serveur il ne pourra pas les contenter.

On ne peut pas plaire à tout le monde, ce sera la pilule avalée avec un verre d’eau, c’est pas la même chose mais il n’y a plus le choix.

Quel dilemme, se saouler au cacheton ou arrêter de boire il va falloir y réfléchir?

Heureusement que c’est le science-fiction ou pas !!!!

Publicités

Atelier d’Arlette n°11

Sortie -zéphyr – jet – lecture – année
Eclabousser – ramener – affluer – avancer
difficile –

 

Zéphyr fils d’Astréos et de Zéos ou Eole si vous préférez vivait caché derrière un nuage.

Avec son souffle puissant il aimait à déchainer les flots pour éclabousser les promeneurs imprudents.

Bien des années plus tard, sa jeunesse passant il compris que ces jeux n’étaient plus de son âge,  ramener Hercule le voyageur près de sa famille voila une noble cause.

Malgré cette tâche difficile il se mit à gonfler  les voiles du bateau d’Hercule et le fit avancer en droite ligne  son ile.

A la sortie du port  une foule affluait pour voir le retour du héros qui avançait dans le chenal.

Le journaliste du coin, d’un jet de plume, mis en page cette histoire dans le journal local, sa lecture devint le sujet des veillées d’hiver.

Qu’est-ce-qu’il y a, il n’y avait pas de journaux à cette époque, et comment vous le savez, vous y étiez?

 

Pas là!

Désolée si je ne passe pas sur vos blogs régulièrement et que je ne fais pas l’atelier d’écriture, je suis absente, où je suis? En vacances.

ici dans une des petites rues  oui mais où?

Cahors

Cahors_vue_pano

A bientôt.

Atelier d’Arlette n°8

entrée – reflet – ombre –
peur – séparation
tourner – se faufiler – japper – songer – affronter

et, si vous en avez envie…
soudain – lentement – néanmoins

 

Près de l’entrée régnait une atmosphère lourde de mystère, pourquoi cette séparation?

Il essayer de se faufiler dans le couloir, le chien jappait, tournait autour de ses jambes.

Un reflet noir dans le regard de madame pouvait presque lui faire peur, il songeait à s’enfuir.

Soudain il reprit ses esprits et il l’affronta, lentement il avança vers elle et lui tira la langue.

Un grand éclat de rire a désamorcé la situation néanmoins je doute que l’accalmie dure encore longtemps.

hello 2

 

 

Atelier d’Arlette n°7.

Weekend – association – surprise – spécialité –
magique – improvisé – local – perspective
Casser – gouter – engranger – envisager

 

C’est une association qui vise à casser les codes, sa spécialité : militer pour que l’année ne soit composée que de weekend.

Elle a déjà un local, une cabine de plage magique où tout est improvisé.

La déco ne casse pas trois pattes à un canard mais on peut engranger des heures de soleil tout en admirant la perspective.

J’ai une  surprise, j’envisage d’en devenir la présidente!

Comment ce n’est pas une surprise, vous saviez que j’aime gouter aux joies du farniente.

On commence à bien me connaitre.

Clignement d'œilClignement d'œilClignement d'œilClignement d'œil

bon week-end à tous

Atelier d’écriture d’Arlette

 

Les mots à placer

énerver – perdre – jouer – rêver
manette – projet (s) – sous – bandit
intimidé – déçu – penaud – fou-

 

Et l’expression

« Adieu, veau, vache, cochon, couvée! »

 

Sous ses airs de bandit se cachait un coeur d’artichaut. Il prenait un air intimidé mais sous sa casquette bouillonnait des tas de projets plus fous les uns que les autres.

Pendant qu’il s’énervait sur la manette de la machine à sous, il rêvait à tout ce qu’il allait faire avec ses gains.

Il ne se doutait pas qu’il allait perdre tout ses sous et son honneur avec.

C’est déçu et penaud qu’il es rentré à la ferme,  il allait lui dire quoi à la Fernande?

Fou qu’il était de lui avoir promis un voyage de noce!

Adieu, veau, vache, cochon, couvée, elle allait lui mettre un coup de fourche et l’envoyer jouer ailleurs.

 

fleurs 06.05.2011 002

 

Atelier d’Arlette

liens – pilier – retrouvailles – souvenir
communication –
partir – dissoudre – intéresser – effilocher
régulier – proche

Comme d’habitude il faut écrire un texte contenant les mots proposées par Arlette.

 

La communication était mal passée.

Je lui avais dit, nos retrouvailles se feront au pied du pilier nord de la tour Eiffel et ce grand escogriffe était parti à Las Vegas au pied de la tour du même nom  qui orne le devant d’un casino.

Le souvenir de ce quiproquo me fait encore rire jaune.

Nous avions pourtant des liens difficile à dissoudre mais il ne s’intéresse jamais à ce que lui dis.

Sa mémoire s’effiloche, même moi sa régulière dont il était si proche, il a oublié de m’emmener.

Je demande le divorce.

 

 

 

Atelier d’Arlette

présenter – renouveler – adapter – sourire
coup – top – théâtre – piste –
court – meilleur

Un large sourire sur son visage et la voila partie pour présenter sa nouvelle collection de costumes de théâtre au meilleur scénariste de la profession.

Elle se sentait au top, elle allait renouveler le genre, des pantalons pas trop courts, bien adaptés au rôle de serveur dans un bistrot, de quoi marquer les esprits d’un grand coup de jeune.

Son mannequin vedette, enfin juste un copain d’enfance est entré sur la piste habillé tout en bouchons en plastique, pire que les vieux rideaux de chez nos mamies et un rire tonitruant est monté de la salle.

C’était encore fichu pour cette fois, sa carrière de styliste s’éloignait.

Fotolia_70352606_S

Atelier écriture d’Arlette février 2018

Crépiter – allonger – honorer – égayer
chaux – richesse – faïence – domaine
haut – contigüe – subtile -digne

 

L’usine de faïence était contigüe au four à chaux.

Tu ne peux pas écrire la faïencerie? Non sinon comment je place faïence, réfléchissez un peu.

Allongée dans le parc du château voisin, j’entendais crépiter une mitraillette.

Ils n’allaient quand même pas détruire les richesses du domaine avec leurs engins de malheur.

C’était un lieu historique, haut en couleurs, digne d’un film d’époque.

J’aurais préféré pour honorer ma présence le son  subtile d’une musique de chambre pour égayer ma journée.

Une musique de chambre dans le parc, ça va mal la tête.

D’un seul coup il me revint à l’esprit qu’il se tournait autour de l’usine et du four un film relatant la dernière guerre, ouf je n’allais pas être transformée en passoire.