petit essai

 

Mamie Nicole n’arrive plus à publier sur WordPress donc je fais un essai , je précise que j’ai toujours le Windows live writer que beaucoup d’entre vous ne retrouvent pas.

Ne me demandez pas pourquoi je n’en sais rien, je dois avoir droit enfin à un privilège Sourire.

Par contre je ne peux plus utiliser la boite Windows live mail, elle reçoit mais ne veut plus envoyer mais je crois me souvenir que j’avais lu quelque-part qu’elle s’arrêterait courant 2017, dommage je l’aimais beaucoup plus que Outlook.

sortez les manteaux, les températures baissent et bonne fin de semaine.

2 

Publicités

Atelier d’Arlette

jumeau – clou – tête – côte  barbe
jarret – queue – souvenir-
blanc
assaisonner – remonter- débarrasser

Je commence par déposer le texte de mon ami corse :

Tout en se grattant la barbe, il essaya de faire remonter à la surface de ses souvenirs la meilleure façon d’assaisonner l’ensemble jumeau, tête, côtes, jarret, queue avec un petit blanc ainsi que de se débarrasser du clou dont il ne voyait pas l’utilité.

Voici le mien :

Oh  tête de pioche, c’est parce-que tu es mon jumeau que tu crois avoir le droit de me remonter les bretelles et de m’assaisonner.

Il est hors de question que je me débarrasse de cette barbe blanche,  c’est le clou de mon costume avec la veste à queue de pie.

Comment ça j’ai l’air d’un coupe-jarret, arrête de te frapper sur les côtes et de pouffer de rire. Je m’entraine pour la soirée d’Halloween.

tu verras tu en garderas de bons souvenirs.

Sans titre 1

image citation pour Jazzy

imgp0646_thumb

Pour accompagner cette superbe photo j’ai trouvé que ce proverbe était de circonstance.

Ce n’est pas parce-que nous sommes plus âgées et que nous ressemblons plus à un feu qui couve qu’à une belle flambée qu’il ne faut pas se méfier d’un regain de vigueur.

Un mot de trop, un souffle de vent et hop le feu repart de plus belle et nous repartons comme un feu de la saint Jean.

744000073_4

Atelier d’Arlette n° 24

 

 

 

Horizon – cocon – course – semaine – matériel
découper – inonder – saisir – mitrailler – reprendre
haute – encombrant – blanchâtre – proche – minutieux

 

Depuis une semaine elle était lovée dans son cocon familial.

Pas moyen de la faire sortir depuis que tout avait été inondé.

Dans sa mémoire la couche blanchâtre des grêlons qui l’avaient mitraillée la saisissait d’effroi.

Les dégâts n’étaient que matériel mais sans cesse elle scrutait l’horizon et hésitait à reprendre ses sorties même au plus proche de la maison.

Qu’elle est encombrante cette chatte, tout le temps dans mes jambes dit la maitresse de maison.

Tu ne peux pas retourner sur ton poste d’observation, la plus haute branche du tilleul et reprendre ta minutieuse surveillance des alentours?

Tu ne veux quand même pas que je te découpe un imper dans un sac poubelle, tu pourrais même faire de la course en sac.

chat

 

Je rajoute la participation de  Gérard en Corse.

En procédant en cette fin de semaine à un examen minutieux de l’horizon qui se découpait si proche sur le ciel blanchâtre, il se sentit saisi par l’envie de mitrailler les encombrants cocons qu’il voyait orner les hautes branches émergeant de la plaine inondée, mais, faute de disposer du matériel, nécessaire, il préféra reprendre sa course.

 

Image citation n° 32 pour Gisèle

imgp5508_thumb

J’sais pas c’qui s’passe aujourdhui mais ça roule!Les embouteillages doivent être en grève

Philippe Geluck, le chat 2003.

C’est toujours comme ça, les embouteillages sont toujours de votre côté mais quelle idée d’aller toujours dans le même sens que les autres.

Il faudrait au moins une fois décider de prendre la voie en sens inverse et faire le contraire des autres, ça doit être si bon l’anticonformisme !

Atelier d’Arlette n° ?

s’amuser – soupeser – astiquer – embrasser
soleil – platanes – « marcel » – passe-temps –
passion -tournoi – rendez-vous – copains

 

Le passe-temps de Marcel, la pétanque bien sur, car il  a un prénom prédestiné.

Sous un soleil de plomb il cherche l’ombre salvatrice des platanes, un tournoi est organisé par l’amicale des retraités actifs.

Il est ravi, c’est sa passion, il attend les copains tout en astiquant les boules qui ne le quittent jamais. Le rendez-vous est à 14 h,

Il les embrasserait si il ne se retenait pas ces amies de toujours qui brillent au creux de sa main, ils en soupèse une, il faut se remettre dans l’ambiance.

A force de s’amuser il lâche la boule qui bien sur atterrit sur ses orteils et c’est dans la salle d’attente du médecin qu’il regardera pas la fenêtre le tournoi tant espéré.

paquetp405

La participation de mon ami corse :

Le temps de passer son « marcel », et il courut à son rendez-vous sous les platanes qui le protègeraient du soleil pour s’adonner à sa passion avec ses copains, son passe-temps consistant en une sorte de tournoi durant lequel, après s’être embrassés, ils s’amusaient à soupeser et astiquer d’antiques candélabres.

Pour Arlette

 

Hommage – valeur – solidarité – responsabilité
Confiance – esprit – complexe
– déguster – apprécier –
Respecter Fervent

 

Tu dois  prendre tes responsabilités et j’apprécierais de pouvoir te faire confiance.

Je connais ton esprit et tes gouts complexes  mais avec la fervente admiration que tu me voues tu vas sans rechigner rendre hommage à mes talents de cuisinière et déguster mon plat.

Comment ça nous n’avons pas les mêmes valeurs, tu dis que c’est infect, et la solidarité féminine, tu pourrais respecter mon implication en cuisine.

 

Le texte de mon ami en Corse

Alors qu’il finissait de déguster son café, c’est avec l’esprit plein de confiance qu’il rendit hommage à leur sens des valeurs afin de développer leur responsabilité, leur confiance et leur solidarité. Il savait que le problème était complexe mais aussi que ses fervents admirateurs sauraient l’apprécier et respecter ses propositions.

Atelier d’écriture de Mumu

 

at-2

J’ai choisi le niveau 3

Monsieur le ministre est en vacances, tongs aux pieds il déambule sur la plage en compagnie de sa coccinelle préférée.

Il lui a mis son collier favori, elle serait capable de se sauver, oui mais la demoiselle voyant le beau temps décide de s’envoler.

Surpris monsieur se prend dans la laisse et serre le coup de la pauvre bestiole. Je lui avais dit que c’était dangereux  de prendre la Coccinella septempunctata pour un chien de compagnie.

Vite, vite dit-il à son officier de sécurité, trouvez moi une clinique vétérinaire capable de prendre en charge mon amie.

Des carrelages blancs partout, des blouses blanches aussi et un docteur plié de rire qui mit poliment à la port le ministre qui hurlait, je vais appeler mon avocat, ça n’en restera pas là.

Et voici la participation de mon ami en Corse qui n’a pas de blog.

Il essaie toujours de faire le texte en 1 phrase, c’est pas toujours simple de faire court.

En visite dans la clinique vétérinaire, le très capable ministre de la santé surprit un avocat en tongs en train de regarder une dangereuse coccinelle.

 

A vos plumes chez Arlette

 

Courage – Pelouse – Arbustes – Liserons –
Satisfaction – Pluie –
Rafraichir – Etêter – Arroser – Envahir –

 

On prend les mots, on les triture et Arlette est contente alors au boulot.

Une pelouse  miteuse à perte de vue, des arbustes chétifs disséminés au hasard, des futées sous lesquelles il est impossible de se rafraichir ou de se mettre à l’abri de la pluie, courage j’en verrai le bout de ce travail de forçat.

Le liseron en fait à sa guise, pas besoin de l’arroser celui-ci pour qu’il envahisse avec satisfaction la moindre tige qui se dresse vers le ciel.

Mais où est donc le jardinier de ce domaine?

Malheureusement il a été étêté juste au début de la révolution, c’était  le noble du village me crie la voisine d’en face.  

jardinage

Le texte de mon ami en Corse

 

Arrosés par la pluie qui les rafraichissait, les liserons envahissaient la pelouse mais, malgré cela, avec  courage et même, satisfaction, il se décida à étêter les arbustes.

 

 

Atelier de Mumu

 

Faire un texte avec les mots nouille – baignoire – chaussette – nu – coupable – idiot.

Le lieu, un couvent, le personnage à inclure, un plombier.

Au fin fond d’une campagne verdoyante trônait un couvent au sommet d’une colline.

La vie devenait rude, il fallait trouver des débouchés.

La mère supérieure, sandales tressées aux pieds, un gros trou à sa chaussette gauche eut une idée de génie.

Elles allaient ouvrir un restaurant, rien de gastronomique, pourquoi pas des nouilles à toutes les sauces, oui mais elles n’avaient pas de cuisine adaptée. C’est pas grave on les fera cuire dans la baignoire.

Mon Dieu aidez-nous, elle est bouchée cette baignoire, qui est la coupable?

Ma mère, ma mère c’est soeur Rose, elle se baigne toute nue, elle bouche tout.

Ah parc-que vous vous baignez toute habillée vous, pauvre idiote !

Appelez le plombier, il va nous réparer ça.