Atelier d’écriture d’Arlette

Petit à petit l’ombre fit place à la lumière pour laisser apparaitre une forêt de stalactites, cristal éphémère que des milliers d’années avaient sculptés patiemment.

Eblouissantes statues que le géant crédule, maitre de l’univers, avait cru éternelles.

On lui avait fait miroiter un trésor exceptionnel mais un matin alors qu’il s’étirait au sortir d’un sommeil paisible toutes ses décorations avaient disparues, fondues par les rayons de l’astre solaire.

Si il trouvait l’homme en rouge avec la barbe blanche qui lui avait fait ce cadeau, c’est sur il allait crever l’abcès et demander des comptes.

 

Je profite de mon passage sur ce blog pour vous souhaiter un joyeux noël, les vœux viendront plus tard, c’est encore trop tôt.

noël enneigé

eFI4HFsM3EMv2hz5oO1JepCQ1j4

 

 

Publicités

Atelier d’écriture d’Arlette

 

Comme D’habitude il faut écrire un texte avec les mots ci-dessous :

Fête – saint ou sainte – auspices – le merveilleux (utilisé comme un nom)
envisager – toucher – apporter – acheminer
mystique – protecteur ou protectrice – local ou locale – fantastique

Elle était née sous de bons auspices, mais jamais elle ne pourrait envisager de devenir sainte.

Le merveilleux  et fantastique avenir que ses parents lui destinaient, eux des mystiques de la première heure ne se réaliserait jamais.

Elle était pourtant née dans le microcosme local, sa venue apportait de la joie à tous.

Une main protectrice s’était posée au-dessus de son berceau, elle devait s’acheminer vers un bel avenir.

Oui mais un jour ce fut sa fête, on l’avait prévenue de ne pas toucher à tout ce qui remuait au-dessus de son nez, elle a  quand même gobé le ver appétissant.

Elle voyait déjà le pêcheur donner ses cuisses à sa femme pour le repas de noël, comme quoi il faut toujours obéir à ses parents.

 

0maqmb5ufms-ekdilrapmyfco6w@650x735