Atelier d’Arlette

Arlette reprend ses ateliers d’écriture, le principe? Ecrire un texte avec les mots qu’elle nous propose.

Cette fois-ci ils sont gratinés car tirés des livres d’Emile Zola.

atelier-du-10-fev-2016-les-mots arlette

Il s’était esbigné à grandes enjambées pour aller se cacher dans la soupente de l’atelier dès qu’il avait entendu ses parents parler d’accordailles.

Il accrocha ses oripeaux à un des clous plantés là dans les solives, surement un reste d’une attache pour le fil à linge.

Sa mère venait jadis étendre le linge ici après l’avoir essangé, puis fait bouillir et enfin rincé 3 fois à grandes eaux dans son cuvier qui lui venait de sa famille. Depuis ses douleurs comme elle disait elle ne montait plus guère là-haut.

Il ne pouvait pas rester indéfiniment là donc il redescendit sans bruit, longea la maie ou les vers de farine se goinfraient sans vergogne et sortit.

Il portait sa cotte bleue qu’il mettait tous les jours pour aller aux champs, zut pourvu qu’elle ne voit pas le trou qu’il avait fait dedans sinon pendant des jours il serait de corvée pour moucher les chandelles, il serait donc le dernier couché.

Ce n’était pas une gouape, un petit voyou comme ses parents pensaient, il ne voulait pas se marier un point c’est tout.

Il plongea la main au fond de sa poche, en ressortit quelques affutiaux sans valeur, une vielles médaille, un couteau suisse élimé et enfin quelques pistoles qui lui permettraient d’aller voir les copains à l’estaminet.

Il n’avait pas de quoi se mettre en ribote mais assez pour se payer quelques rincettes, non des rincettes peut-être pas, l’eau-de-vie est chère mais quelques verres de chasse-cousin c’est toujours mieux que le fond du seau d’égoutture.

Quand il rentra la chaumière était endormie, les représailles étaient remises à plus tard.

Et voila c’est fait pour Arlette 

ici 

 

Publicités

17 réflexions sur “Atelier d’Arlette

  1. Pingback: Récapitulatif de l’atelier… | De Vous à Moi

  2. Bonsoir Claudie,
    Tu m’as fait rire en lisant la fin, qu’il ne boirait pas une goutte de l’eau de l’égoutture. Cette fois-ci Arlette nous en appris des mots, du moins personnellement 🙂 Ce fut chouette de chercher et cela a changé les idées 🙂
    C’est marrant comme tous les textes sont différents, tout en restant tout de même dans un environnement quasi identique 🙂 Bravo à toi, c’était chouette de te lire.
    Bises et bonne soirée.
    Geneviève

  3. Super ton texte, j’ai essayé de refaire marcher mes neurones mais après de si longs mois j’avoue que j’ai peine et surtout Arlette nous a gâté pour sa reprise (rire)
    Douce nuit
    Bisous
    Mandrine

  4. est bien dis moi clo chapeau une vrai réussite
    moi aujourd’hui absente j’ai fait journée entre fille avec ma fille c’était super
    je te souhaite un bon vendredi et t’envoie pleins d’bisouilles

  5. Bravo Claudie tu a été rapide , j’étais à une exposition cette après midi , je n’ai pas encore eu le temps de m’y mettre et demain ce sera juste aussi .
    Bonne soirée
    Bisous

  6. Waouh! Magnifique! Tout à fait dans le style « Zola ». Merci Chère Claudie! Je suis très contente. Je vais de ce pas stocker les liens. Bonne journée! Grosses bises!
    Le vent est tombé?

Exprimez-vous en toute liberté, c'est le dernier endroit gratuit.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s