Atelier d’Arlette et pour Séverine, les éventails.

Pour Arlette, un texte avec les mots en bleus.

Un jour de grand soleil pendant les vacances 1968 je n’ai pas su résister à cette proposition, je t’offre un flanc aux pruneaux tout frais si tu montes en haut de la muraille, enfin tu sais le vieux mur peint en blanc au fond du jardin.

Comme je suis un âne, je sais c’est mon jugement personnel, je suis montée et là j’ai commencé à blanchir, pas moyen de descendre, je suis restée plantée là avec mon vertige.

Sans l’aide d’une échelle j’y serais encore surtout que pendant les grèves quelques jours avant je m’étais cassée la clavicule en faisant des bêtises comme toujours, j’ai l’impression que vous aviez déjà compris que j’étais incorrigible.

pour Séverine

éventails

Publicités

22 réflexions sur “Atelier d’Arlette et pour Séverine, les éventails.

  1. Pingback: SEMAINE 26 – Récapitulatif « De Vous à Moi

  2. que ne fait-on pas par bravade, moi aussi je souffre de vertiges, mais je crois que n’importe quel appât ne me ferais monter sur un mur (rire)
    bonne soirée
    bisous (encore une belle journée aujourd’hui, et je peux pas aller voir « ma mer », Grrr…
    Christine

  3. 🙂 🙂 🙂 Petite intrépide. Me fait penser que je me suis déjà retrouvé en haut d’un cerisier sans plus oser en descendre, aïe la fessée au bas de l’échelle du père.
    Bonne soirée

  4. Ha ,fais attention chère Claudie,
    tu vas te briser en mille morceaux
    si tu es imprudente encore. 😉

    Je te souhaite une douce semaine…
    après tout ce mal que tu t’es donné,
    imprudemment … hiii 😉 😉

  5. elle est vraiment trop jolie ta créa, je l’adore, tu es douée
    comment vas tu après le passage de tes petits trésors ?
    j’ai oublié de te demander pour ton genou et ta hanche, je n’ai pensé qu’au coeur, mais aussi, rien ne vaut un coeur gros comme ça! et toi tu l’as ce coeur là !
    je viens de passer un sale moment en début d’après midi, j’ai failli faire un malaise, encore heureux que ma petite Audrey était à la maison, du coup, elle m’a fait tout mon ménage pour être certaine que je ne bouge pas, elle est adorable avec moi
    ça me fait penser que j’ai oublié de te dire qu’elle avait un nouveau facebook mais tu le trouveras dans ma liste, il commence par m, un nom bizarre dont je ne me rappelle jamais, et maintenant, je ne sais si tu l’as constaté, sa soeur s’est inscrite avec notre nom de famille
    je file me reposer encore un peu car je suis un peu ko, Jackie m’a téléphoné tout à l’heure, nous n’avons pas pu parler longtemps à cause de ça !
    nous avons un magnifique soleil, on se croirait en été
    gros gros bisous mes picards favoris, et soyez sage, un peu de repos après la pause de l’escalier et le passage des petits ne sera pas superflu !

  6. Faire ce genre de bétises pour un flanc aux pruneaux, fallait que tu sois gourmande..Et c’est kiki t’as demandé de faire ça, hein?..le saura-t-on un jour ?
    Est-ce que je me sens seule ?..ben non puisque vous êtes toutes là derrière votre écran à cristaux..Je viens de me taper trois kms à pied..J’ai descendu ma voiture au garage pour un petit diagnostic vital et je suis remontée piedibus cumjambis .Fait chaud, c’est moi qui te le dis!

  7. coucou me revoila je devais me reposer du a mes problèmes de santé
    un peu de nostalgie , mais mon coeur était proche de vous , malgré les circonstances
    j »ai survolé les nuages comme un oiseau , et de loin je pensais a vous , merci de ta fidélité

  8. Ah le vertige ça ne se commande pas la gourmandise non plus d’ailleurs . Je l’ai mais dans certaines conditions qui elles aussi changent avec l’age , par contre en 1968 je ne l’avais pas il faut dire que pour monter dans les camions des militaires on était toujours bien aidé !
    La clavicule un souvenir aussi cuisant pour moi mais plus tard , une horreur cette fracture bien sur arrivée au plus fort de la chaleur .Cet os s’est permis une petite migration jusqu’à la plèvre du poumon , il faut dire que j’étais en plein galop à cheval quand celui ci a tricoté des gambettes faisant un magnifique panache . C’est là par la douleur engendrée par la mobilisation qu’on s’aperçoit que la clavicule est le point de départ de 14 muscles . Bienvenue au club Claudie .
    Bravo pour le texte
    Bonne journée
    Bisous

  9. EH beh je recommence à écrire noir sur noir c’est très pratique je comprends ce que ressent Lily qui a le même problème ! Je vais me consoler avec ton flanc aux pruneaux 🙂
    Bon lundi
    Fr@ne

  10. Hello Claudie! Mai 68!!!!!!!!!!!! Moi j’avais 22 ans, j’étais en tout début de grossesse de mon fils, plutôt, j’attendais un bébé, car à l’époque, il fallait attendre la naissance pour savoir qui arrivait : Il ou Elle!
    Merci pour ton texte! Qu’est ce qu’on ne ferait pas pour un flan aux prineaux!!!!!!!!!!!!!
    Bises

  11. j’aime bien ton FLAN(C) aux pruneaux ! 😀 Non mais, attention, j’ai l’œil !
    Ça t’apprendra à être gourmande ! Je rigole en t’imaginant perchée en haut du mur ! Je serais venue secouer l’échelle, juste pour t’entendre cirer « maman » !
    Bises. Pas fait encore cet atelier, je ne me souvenais plus, quelques soucis dans la tête, heureusement que le net m’aide à oublier 5 minutes.

  12. coucou Claudie.On est rentrés…………..sur les rotules…………….maintenant on va se reposer…………….
    je reviendrai plus tard
    merci de tes textos.bisous

  13. j’espère que tu es devenue plus sage … en 68 j’attendais mon premier fils …. et là pas top la forme !
    jolie créa … j’aime beaucoup l’orient peut être une prochaine destination tant qu’on est encore en forme pour faire des voyages lointains
    bises et bonne soirée

  14. ha moi,en 68 lol j’avais 19 ans !!boudiou ou ils sont???? moi,aussi j’avais peur de rien!!!j’etais aussi casse cou!!mais la oupsssssssssss je suis bien calmer!!puree que j’en ai marre!!!!bonne soiree et bon lundi !gros bisous

  15. ih ih ih ! c’est beau de grimper dans les arbres après il faut redescendre , tu n’as pas le vertige au moins tu toi ! mdr !!!! très jolie ta création orientale , très bonne soirée , gros bisous ,j’ai bien avancer dans mes cartons ce jour et Christian a déjà évacuer tous ses outils , le garage est presque vide ! on va continuer demain et pendant trois jours , mais j’ai la petite ce soir et demain je vais la mettre à l’école !

  16. ben dis donc , tu les as commençées jeune tes bêtises mdr
    quel âge tu avais en 68 ? j’espère quand même que tu ne t’ai pas cassé ta clavicule en montant sur les barricades mdr
    je savais bien que tu devais être une  » recule devant rien  » mdr et tu n’as guère bcp changé lol
    gros bisous ma payse et bravo pour ton texte et ta créa

  17. Et bien dis donc Claudie … une chance qu’il y avait une échelle pas loin … car c’est là que j’aurais fait ta rencontre … 😆 … quelle affaire pour moi alors … bon, je blaque … bravo pour ton billet et ta création est aussi magnifique …
    Bonne soirée et grosses bises d’amitié,
    C☼lette 🙂

  18. très bel atelier ben dis donc tu étais casse cou!!!!
    moi à la même époque je ne risquais pas de faire ça car j’attendais mon bébé qui habite bresles!!!!!
    gros bisous clô et bonne soirée

Exprimez-vous en toute liberté, c'est le dernier endroit gratuit.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s