Atelier d’Arlette n° 17.

 

Broder – onduler – impressionner – retransmettre –
touches – récit – évènement – sauvagerie – draps
brut – imaginaire – fantasmagorique –

 

Le journaliste face à son micro n’avait rien à dire, pas d’évènement marquant, pas de fait divers d’une sauvagerie sans nom.

Il tapotait les touches de son clavier pour appeler la rédaction et puis il se ravisa.

Il allait broder, inventer un récit  imaginaire que ses collègues allaient pouvoir retransmettre, quelque-chose de brut, bien saignant.

Soudain il eut la vision fantasmagorique d’un fantôme, il fut impressionné même si ce n’était que la mamie du troisième qui faisait onduler ses draps à la fenêtre de sa chambre.

Ce serait le sujet de son reportage, l’immeuble hanté de la rue…..

On ne le revit plus jamais !

5axGL1PpFEXvhrV8gSI5EIDmAGo

Atelier d’Arlette n° 16.

Les mots :

profiter – jouir – obtenir – renier – se résigner –
secrétaire – origine – opiniâtreté – cours –
Possible – présent – important –

La phrase : « Tirer le diable par la queue »

 

Toute ta vie tu as profité des bonnes choses, jouis sans vergogne des avantages qui étaient à ta portée à présent tu vas devoir te résigner à tirer le diable par la queue.

Avec opiniâtreté tu étais sortie de ta condition de secrétaire , tu avais renié tes origines modestes, le plus important pour toi c’était le fric, le luxe.

Pour les obtenir tu avais marché sur les collègues allant jusqu’à épouser le patron mais le cours de la bourse a chuté, la faillite est arrivée.

C’est plus possible pour toi de supporter ça, tu reprends ta valise et tu cherches un autre gogo.

Promotion canapé, promotion de courte durée !!!

 

Atelier d’Arlette

Humeur – maison – bibliothèque – rébellion – sentiment –
horrible – meilleure
prendre – vêtir – errer –

La maisonnée est d’une humeur massacrante, il règne un vent de rébellion.

Maman c’est horrible, même ma meilleure amie n’a pas droit à ce traitement.

Papa vient de prendre une décision, plus le droit de errer dans la maison téléphone scotché à l’oreille, nous devons aller à la bibliothèque choisir un livre et le lire avant la fin de la semaine sinon il va prendre des mesures de rétorsion.

Un sentiment d’injustice flotte dans l’air !

Il a raison répondit la mère, vous ne lisez plus.

Et alors il ne veut pas non plus qu’on soit vêtu comme au 19ème siècle !!

Elles vont être horribles ces vacances, vivement la rentrée.

Ha vous croyez, les portables sont interdits dans les écoles depuis peu, ça va vous fera une cure de désintoxication préventive.

 

 

Atelier d’Arlette n°12

Saouler – plaire – flatter – contenter (ou se)  réfléchir

envie – dilemme – foyer – pilule – chose

 

Dans le futur les vignes seront détruites par l’excès de chaleur alors l’alcool sera remplacé par des pilules concentrées.

Au foyer des ainés du village ça ne plait pas à tout le monde, l’envie de faire sauter les bouchons ne sera plus satisfaite.

Ils ont beau flatter le serveur il ne pourra pas les contenter.

On ne peut pas plaire à tout le monde, ce sera la pilule avalée avec un verre d’eau, c’est pas la même chose mais il n’y a plus le choix.

Quel dilemme, se saouler au cacheton ou arrêter de boire il va falloir y réfléchir?

Heureusement que c’est le science-fiction ou pas !!!!

Atelier d’Arlette n°11

Sortie -zéphyr – jet – lecture – année
Eclabousser – ramener – affluer – avancer
difficile –

 

Zéphyr fils d’Astréos et de Zéos ou Eole si vous préférez vivait caché derrière un nuage.

Avec son souffle puissant il aimait à déchainer les flots pour éclabousser les promeneurs imprudents.

Bien des années plus tard, sa jeunesse passant il compris que ces jeux n’étaient plus de son âge,  ramener Hercule le voyageur près de sa famille voila une noble cause.

Malgré cette tâche difficile il se mit à gonfler  les voiles du bateau d’Hercule et le fit avancer en droite ligne  son ile.

A la sortie du port  une foule affluait pour voir le retour du héros qui avançait dans le chenal.

Le journaliste du coin, d’un jet de plume, mis en page cette histoire dans le journal local, sa lecture devint le sujet des veillées d’hiver.

Qu’est-ce-qu’il y a, il n’y avait pas de journaux à cette époque, et comment vous le savez, vous y étiez?

 

Pas là!

Désolée si je ne passe pas sur vos blogs régulièrement et que je ne fais pas l’atelier d’écriture, je suis absente, où je suis? En vacances.

ici dans une des petites rues  oui mais où?

Cahors

Cahors_vue_pano

A bientôt.

Atelier d’Arlette n°8

entrée – reflet – ombre –
peur – séparation
tourner – se faufiler – japper – songer – affronter

et, si vous en avez envie…
soudain – lentement – néanmoins

 

Près de l’entrée régnait une atmosphère lourde de mystère, pourquoi cette séparation?

Il essayer de se faufiler dans le couloir, le chien jappait, tournait autour de ses jambes.

Un reflet noir dans le regard de madame pouvait presque lui faire peur, il songeait à s’enfuir.

Soudain il reprit ses esprits et il l’affronta, lentement il avança vers elle et lui tira la langue.

Un grand éclat de rire a désamorcé la situation néanmoins je doute que l’accalmie dure encore longtemps.

hello 2

 

 

Atelier d’Arlette n°7.

Weekend – association – surprise – spécialité –
magique – improvisé – local – perspective
Casser – gouter – engranger – envisager

 

C’est une association qui vise à casser les codes, sa spécialité : militer pour que l’année ne soit composée que de weekend.

Elle a déjà un local, une cabine de plage magique où tout est improvisé.

La déco ne casse pas trois pattes à un canard mais on peut engranger des heures de soleil tout en admirant la perspective.

J’ai une  surprise, j’envisage d’en devenir la présidente!

Comment ce n’est pas une surprise, vous saviez que j’aime gouter aux joies du farniente.

On commence à bien me connaitre.

Clignement d'œilClignement d'œilClignement d'œilClignement d'œil

bon week-end à tous

Atelier d’écriture d’Arlette

 

Les mots à placer

énerver – perdre – jouer – rêver
manette – projet (s) – sous – bandit
intimidé – déçu – penaud – fou-

 

Et l’expression

« Adieu, veau, vache, cochon, couvée! »

 

Sous ses airs de bandit se cachait un coeur d’artichaut. Il prenait un air intimidé mais sous sa casquette bouillonnait des tas de projets plus fous les uns que les autres.

Pendant qu’il s’énervait sur la manette de la machine à sous, il rêvait à tout ce qu’il allait faire avec ses gains.

Il ne se doutait pas qu’il allait perdre tout ses sous et son honneur avec.

C’est déçu et penaud qu’il es rentré à la ferme,  il allait lui dire quoi à la Fernande?

Fou qu’il était de lui avoir promis un voyage de noce!

Adieu, veau, vache, cochon, couvée, elle allait lui mettre un coup de fourche et l’envoyer jouer ailleurs.

 

fleurs 06.05.2011 002